Gérard BOYÉ, titulaire

 

Gérard Boyé est né en 1950 dans une famille de musiciens : son père et son grand-père maternel jouaient dans la Philharmonique de St-Pons (il y en avait une à l’époque) et sa grand-mère paternelle jouait du piano... Il s’est mis très jeune à jouer sur ce piano familial, et il arrivait à interpréter, d'oreille, les chansons que l'on entendait à la radio.

C'est ainsi, qu'à 5 ans, lors de la fête locale, il a eu l'occasion de jouer sur le kiosque de la Promenade des Tilleuls (kiosque aujourd'hui disparu) "Les Lavandières du Portugal", air en vogue à ce moment-là !

Suite à cela, ses parents ont décidé de lui faire apprendre le solfège, et il a commencé à travailler le piano. Il prenait des leçons chez un professeur de St Pons, Mme Verdalle.

Mais à la Cathédrale, il a vite pris goût à entendre les orgues. Il prit contact avec Jean Ribot, qui commença à l'initier à l'instrument dès 1962 - 1963.

Gérard Boyé à la console de Saint-Pons

Il y avait, à l’époque, une institution religieuse, à Ardouane, avec une chapelle qui possédait un orgue sur lequel il était facile de travailler. Un des prêtres enseignants, Jean-Marie Evesque, tenait cet orgue et donnait des leçons. Gérard Boyé a continué à travailler avec lui et c'est ainsi qu’il a pu, en 1964, jouer sa première messe de mariage, à St-Pons, pour son oncle et sa tante.

On peut dire, qu'à partir de ce moment-là, il est devenu de fait le suppléant de Jean Ribot, avec tous les accompagnements de la chorale qui ont résulté de  cette situation.

Suite à la fermeture du collège d'Ardouane quelques temps après, il se dirigea vers Mazamet où il reçut l’enseignement de Pierre Parisot, organiste du Temple Neuf, jusqu'en 1971, date à laquelle, pour ses études, il a dû "monter" à Paris.

Il travaille alors pendant 2 ans avec Marie-Louise Girod sur l'orgue de l'Oratoire du Louvre, dont elle est l'organiste.

Pour des raisons professionnelles, il s’installe à Toulouse en 1973, et il travaille quelques années avec Philippe Bachet qui était alors titulaire de l'orgue de la Cathédrale St Etienne.

Il est actuellement co-titulaire des orgues de Tournefeuille et de Plaisance du Touch, orgues Puget du XIXe siècle.

Il a eu l’occasion de jouer notamment sur les orgues de Luchon,  de St Etienne de Toulouse, de la cathédrale d'Albi, de St Maximin en Provence, de St Pierre des Chartreux et St Nicolas, encore à Toulouse.

Signalons pour terminer que Gérard Boyé est le seul "amateur" du groupe d’organistes de St-Pons !