Concert du 13 septembre 2020


CONCERT ANNULÉ


Pêr Vari KERVAREC (Bombarde et Voix), Fañch LE GOFF (Cornemuse)

Tony DUDOGNON (orgue)

Kervarec-Dudognon-Fanch-portrait.jpg


Pêr Vari Kervarec (30 ans), originaire de Quimper (Bretagne) et Fañch Le Goff (26ans), originaire de Spézet (Bretagne) se sont rencontrés il y a près de 5 ans, au sein du célèbre Bagad de Lann Bihoué de là est venu l’envie de jouer ensemble en « biniou bombarde et».  Depuis plus d’un an, ils ont décidé d’associer leurs talents avec le magnifique instrument qu’est l’Orgue en compagnie de Tony Dudognon.

  Pêr Vari, est sonneur de bombarde et chanteur, passionné de Gwerzioù, Cantiques Religieux.  Après un titre de champion de Bretagne de la discipline "Bombarde et Orgue en 2018, Pêr Vari rencontre des organistes réputés tel : Olivier Struillou, Claude Nadeau. Il fait les premières parties du chanteur Denez Prigent à la Cathédrale de Quimper. Il a joué au Mariage du Prince Albert de Monaco.

Fañch  est un sonneur traditionnel de la région de Spézet. Après avoir appris à sonner avec son Maître André Riou, il se retrouve lancé dans l'aventure du Bagad de Lann Bihoue, pendant 5 ans, où il rencontre Pêr-Vari. Après avoir fait le tour du monde à travers des concerts, Fañch suit son compère dans son projet de Concert dans les églises, sans oublier les groupes de Fest-Noz toujours avec son compère populaire qu'est la bombarde.

Tony Dudognon est originaire de Poitiers. Il débute sa pratique musicale par le saxophone, avant de se passionner pour l’orgue et la musique ancienne. Il entre alors dans la classe d’orgue de Dominique Ferran au conservatoire de Poitiers, puis dans celle de Marta Gliozzi au conservatoire de Brest où il est actuellement en cycle d’orientation professionnel. En 2019, il fait la rencontre de Pêr Vari et de Fañch et intègre leur projet d’associer l’orgue à leurs instruments.

 

PROGRAMME

Gwerz Laz

Gwerz, collectée dans le pays Dardoup, racontant l’accident d’une mère de famille sur une route entre Laz et Trégourez, abandonnant sa fille.

Belle Hirondelle

Complainte du pays d’Ancenis, racontant l’histoire de l’hirondelle, la messagère de l’amour, chantée par Antoinette Perrouin.

Ar Baradoz

La tradition bretonne attribue ce cantique à saint Hervé, barde aveugle du VIe siècle, dont la vie latine, rédigée vers le XIe siècle, nous dit qu’il composa un cantique sur le Paradis. La musique du Cantique du Paradis est très antique.

Gwerz Marc’harit Charlez

Gwerz collectée par François-Marie Luzel en 1863 auprès de Marie Clec’h.

Me zo ganet e kreiz ar mor

« Je suis né au-milieu de la mer » est un poème devenu chanson bretonne traditionnelle. Le texte est l'œuvre de Yann-Berr Kalloc'h et la musique de Jef Le Penven.

An Hini a Garan

Gwerz écrite par l'Abbé Jean-Baptiste Oliero en 1908 sur une mélodie vannetaise .

Silvestrig

Chanson de soldat qui raconte l'histoire d'un père qui pleure son fils Sylvestre, enrôlé dans l'armée mais l'absence se dénoue par son retour au bercail.

Eliz Iza

Gwerz du répertoire des Sœurs Goadeg. En 1867, Jean Pierre Marie Le Scour, dans son recueil de poèmes Telen Rumengol, l'intitule « Plac'hig Eusa » (La jeune fille d'Ouessant).

Marv eo ma Mestrez

Ma bien-aimée est morte et je passe mes nuits à me lamenter auprès de la fontaine. Que viennent les fusils, les sabres terminer mes jours, pour que je puisse la rejoindre dans l'au-delà.

Salud  Deoc’h Iliz ma Farrez

Ce cantique , utilisé dans de nombreuses circonstances et notamment, depuis les années 1970, aux célébrations d'obsèques, a pour origine un poème (Iliz ma faros) de Yann-Per ar Skourr.

Kentizh Man Splann Ar Goulou Deiz

« Quand la lumière du jour resplendira », chant du pays vannetais, collecté par Jean Paul Runigo auprès d’Aimé Jaffré et sonné par Pêr-Vari Kervarec au mariage du prince Albert de Monaco.

Da Feiz Hon Tadoù Kozh

Ce cantique fut composé en 1906 par l’abbé Jean Guillou, vicaire à Goulien (Finistère). Il est par son rythme vif et entraînant un incontestable chant de combat, et d’affirmation d’une identité chrétienne et bretonne clairement revendiquée.

Ar Mor Divent

" The Water is Wide ", « L’Oranger », « La Mer est sans fin », est une chanson folklorique d'origine écossaise, basée sur des paroles datant en partie du XVIIe siècle qui décrivent les défis de l'amour : "L'amour est beau, l'amour est gentil".